Search
  • Julie CG

Témoignage d'une nouvelle étudiante en Focusing !

Par Anne Goldjian artiste, activiste, enseignante facilitatrice "Le Focusing a révélé pour moi un monde intérieur, habité de "parties" ou de "dimensions" vives, agitées, hiéarchiques, chaotiques. Certaines sont très bruyantes, d'autres ont été trop longtemps ballionnées. Toutes veulent être entendues, dans toute leurs diversité d'expression (physique, vocale, imagée, mémorielle...) On y apprend, en douceur, à découvrir, à écouter, à être présent à toute cette agitation. Depuis ma sensibilité de militante, d'activiste qui a soif de justice sociale et de respect de nos diversités, qui veut profondément comprendre, nos privileges, nos oppressions,et leur forme d'expression et qui cherche à rendre toute sa dimension politique à l'écoute du soin, du bien-être, à la vulnérabilité, le focusing m'a permis d'aborder ces questions à un niveau très intime. C'est à la fois précieux et difficile, une sorte d'assemblée générale et de cercle d'empathie pour ce qui vie en nous, au tréfond, au profond, en surface et qui se loge dans nos organes, nos larmes, nos discours qui tournent en boucle et dans le creux des non dits. On y apprend à voir, comment, tout ce petit monde fait systeme et cherche, maladroitement, du mieux possible, à nous protéger. Avec beaucoup de tendresse, de délicatesse, on s'approche de chacune de ces parties, et soucieuse de son consentement, on commence à l'écouter, à entendre ce qu'elle a dire, elle, seule, à l'abris du brouahaha collectif. Et je me dis, que peut-être que si, en apprenant à m'écouter ainsi, je pourais transmettre cela ailleurs. peut-être que si cette qualité d'écoute peut s'apprendre, se rafiner en soi peut-être alors qu'on pourra la transposer à l'écoute de l'autre, et d'un collectif, d'un monde. Désormais, être intégre, à mon être ce n'est plus une façon de trancher dans le vif et la force supérieure d'une unicité claire et simple c'est écouter, en douceur, toutes ces polarités, qui s'agitent, qui s'expriment, en complexité profondes et qui voudraient bien malgré tout, avancer ensemble c'est leur donner la parole, et les accompagner, depuis cette écoute, vers une forme d'accord Le FRI s'apparente pour moi à l'approche consensuelle, attentive, humble et délicate d'un micro monde intérieur qui respire, qui transpire, qui veut être écouter depuis longtemps et qui inspire profondément à ouvrir, un espace tendre de démocratie intérieure." Novembre 2015

Merci Anne.

34 views0 comments

Recent Posts

See All